DIY

Quelle aiguille utiliser pour réussir une couture à la machine ?

Les merceries et plateformes spécialisées commercialisent différents modèles de cet accessoire. Du coup, de nombreuses personnes se retrouvent dans un réel embarras au moment d’en acheter. Quels critères doivent-ils prendre en compte pour effectuer un bon choix ?

Aiguille à coudre, une pièce maîtresse de la machine à coudre

Cet accessoire joue un rôle déterminant avec des fonctionnalités précises. Sous l’impulsion manuelle ou électrique, il perfore minutieusement un tissu pour que le fil le traverse facilement afin de créer de magnifiques boucles successives. Il permet de coudre les vêtements et les habits de manière raffinée. Il comprend plusieurs parties distinctes à connaître pour s’en servir aisément.

  • Le chas représente le petit orifice situé à l’extrémité supérieure d’une aiguille. Il affiche des rebords polis pour que le fil puisse y passer sans s’user, sans se bloquer et sans se casser.
  • Le talon désigne la partie épaisse d’une aiguille. Sa grosseur, sa forme et ses dimensions varient en fonction de la machine à coudre sur laquelle l’aiguille doit s’utiliser.
  • La mince tige de l’aiguille prend la dénomination de gorge. Très peu résistante, elle représente l’endroit où le crochet attrape le fil pour la réalisation des nœuds. Elle protège aussi ledit crochet en cas de contact avec l’aiguille. Elle a donc tendance à se tordre et à se briser assez souvent.
  • La cannelure latérale se situe entre le talon et le chas. Également appelée ailette, elle s’apparente à une sorte de sillon creusé le long d’une aiguille. Elle oriente le fil pour qu’il puisse longer correctement l’aiguille pendant le piquage. Elle chauffe lorsque la machine à coudre fonctionne en raison des frottements.
  • La pointe désigne le fin embout qui perfore le tissu. Elle prend une forme acérée ou arrondie en fonction du textile à travailler. Les utilisateurs doivent en tenir compte au moment du choix de cet accessoire.
  • Une aiguille à coudre présente une rainure longue et une rainure courte. Elle dispose d’une extrémité pour sa fixation sur la machine. Le shoulder désigne l’emplacement entre le talon et l’ailette.

L’achat d’une aiguille ne doit pas s’effectuer au hasard. La prise en compte de différents éléments s’impose pour éviter des trous trop visibles sur le tissu cousu ou un endommagement de la machine. Plusieurs critères permettent de réussir la sélection de cette pièce maîtresse.

Aiguille à coudre, utiliser un modèle adapté au tissu à coudre

Les plateformes web et les merceries commercialisent différents types de cet accessoire. Ils se distinguent par leur configuration et par leur taille. L’achat en ligne représente la meilleure option pour s’approvisionner en aiguille pour machine à coudre. Les sites spécialisés dans ce domaine mettent à la disposition des internautes un guide pour identifier facilement les modèles susceptibles de combler leurs attentes. Des conseillers les assistent également pour réussir leur choix.

  • Les aiguilles standards ou universelles : elles affichent une pointe dite normale ou intermédiaire. Leur taille varie entre 60 et 100. Elles conviennent pour la confection des tissus naturels (60 et 70). Elles peuvent aussi s’utiliser pour coudre les étoffes synthétiques (70), les chemises et les robes (70 et 80). Elles permettent également d’empointer les costumes, les toiles et les draps (80 et 90) ainsi que les linges de table et les manteaux (90 et 100).
  • Les aiguilles Jersey affichent une pointe à bout rond. Elles restent disponibles en tailles 70, 80 et 90. Elles se révèlent très pratiques pour coudre les tissus Jersey et Jersey fin (70) ainsi que les étoffes Lycra et Dorlastan (80, 90).
  • Les aiguilles Microtex conviennent surtout pour les textiles très peu épais. Elles s’utilisent pour la confection des voiles et des tissus en mousseline, en lin, en soie et microfibres. Elles garantissent des finitions assez raffinées grâce à leur pointe très fine. Les acheteurs peuvent en trouver de tailles 60 et 80.
  • Les aiguilles Stretch se démarquent des versions présentées ci-dessus par leur pointe à boule. Ils servent au tricotage de la laine et des rideaux. Les acquéreurs peuvent choisir entre les tailles 75 et 90.
  • Les aiguilles pour cuir affichent une pointe en triangle et cannelure. Les modèles de tailles 80 et 90 transpercent facilement le cuir et le similicuir. Les couturiers doivent prévoir une version de taille 100 pour pouvoir travailler le cuir épais.
  • Équipées d’une pointe assez fine et chromée, les aiguilles Jeans et tissus fermes conviennent pour la confection des plastiques et toiles cirées (90). Elles s’utilisent également sur les jeans, les fausses fourrures, les gabardines, les velours côtelés et les denims (90 et 110). Elles permettent aussi de coudre les bleus de travail et les jeans épais (100 et 110).
  • Les aiguilles Patchwork ou Topstitch se révèlent très efficaces sur les tissus avec rembourrage. Les acheteurs peuvent opter pour un modèle de tailles 75 ou 90.
  • Quant aux aiguilles doubles, elles permettent d’obtenir un aspect professionnel. Leur utilité se perçoit surtout en l’absence de surjeteuse. Avec ces modèles, la couture laisse apparaître deux lignes parallèles et des zigzags à l’envers. Elles restent disponibles en tailles 75 et 80 avec un écart de 4 mm.

Les gens doivent prévoir la quasi-totalité des aiguilles présentées ci-dessus dans leur boîte de couture. Cela leur permet d’empointer différents types de tissus. La meilleure astuce pour les distinguer facilement consiste à ranger chaque modèle dans un tube spécifique. Ils peuvent adopter un code couleur ou les étiqueter afin de les repérer aisément. Cela leur évitera les longues recherches et les pertes de temps au moment de se mettre au travail.

Aiguille à coudre, prévoir des modèles de différentes tailles

Les aiguilles à coudre affichent un diamètre qui varie entre 60 et 110. Les versions de calibres élevés conviennent pour les tissus épais. Pour les étoffes fines, les gens doivent privilégier les accessoires avec une pointe fine pour éviter de réaliser des trous trop visibles dans le textile. Comme indiqué ci-dessus, les utilisateurs doivent acquérir différents types d’aiguilles. Ils doivent en prévoir de toutes les tailles pour exécuter facilement leurs différentes tâches sans devoir passer une nouvelle commande.

Une vigilance s’impose au moment de l’achat pour bien décrypter les inscriptions sur l’emballage des aiguilles. Ces mentions précisent le tissu sur lequel les couturiers peuvent les utiliser. Cela peut être le Jeans, le Stretch, le cuir, etc. Ils spécifient également le type de talon. Généralement, elles indiquent à la fois la taille américaine et la taille européenne. Si un conditionnement notifie uniquement la dimension américaine, l’acheteur peut effectuer quelques recherches en ligne pour pouvoir trouver la correspondance. Pour éviter de s’abîmer les yeux, les couturiers doivent prévoir une lampe ou une loupe lumineuse. Cela leur garantit un parfait éclairage pour préserver leur vue.

Aiguille à coudre, utiliser un modèle adapté au fil à coudre

Différents types de fils existent sur le marché. Les couturiers prennent en compte la texture du tissu à travailler pour leur sélection. Généralement, ils privilégient un fil résistant et robuste pour les matières comme le cuir ou le Jeans. Or, l’épaisseur de l’étoffe influence également le choix de l’aiguille aussi bien pour une machine Pfaff que pour un modèle Brother. Par conséquent, une équivalence s’impose entre l’aiguille retenue et le fil à utiliser. Cette précaution permet de réduire les plis et les boucles défectueuses. Pour éviter de se retrouver dans l’embarras, la meilleure astuce consiste à acquérir automatiquement la bobine de fil correspondante à chaque pack d’aiguilles acheté. Les gens doivent prendre en compte deux règles fondamentales pour adapter facilement le fil à coudre à l’aiguille.

  • Le chiffre de référence des fils reste inversement proportionnel à leur minceur. Un fil de mesure 100 se révèle beaucoup plus fin qu’un modèle de dimension 30.
  • Les aiguilles de grande taille doivent utiliser des fils à coudre épais, et réciproquement.

Aiguille à coudre, remplacer l’aiguille au bon moment

Cet accessoire représente un consommable de la machine et se change facilement. Généralement, cela intervient lorsqu’il s’use ou s’émousse au fil du temps. Cela se remarque souvent par des boucles imparfaites et moins raffinées. Cet outil peut également se tordre ou se briser en cas de choc avec le crochet. Par ailleurs, le remplacement de ce consommable s’impose quand le couturier doit travailler sur une matière de qualité différente. Le changement d’une aiguille à coudre s’effectue très facilement.

  • L’utilisateur commence par ôter la barre de l’aiguille en ajustant convenablement le volant de sa machine. Ce thème désigne la pièce qui permet d’actionner l’aiguille, les griffes et le releveur de fil. Il doit procéder patiemment au risque de perdre son sang-froid et de s’entremêler les pinceaux. Bien évidemment, il doit surveiller ses doigts pour éviter de se blesser.
  • Ensuite, il fait revenir le pied-de-biche en bas et saisit l’aiguille à la main nue. Puis, il déboulonne la vis du serre-aiguille.
  • Il retire l’aiguille émoussée et insère le nouveau modèle. Il prend soin de tourner le côté plat du talon vers le dos de la machine pour se faciliter la tâche. Dès que l’accessoire atteint la barre de l’aiguille, l’utilisateur le fixe solidement le porte-aiguille. Il peut alors commencer à coudre.
Montre plus

Ana

J'ai rejoins Les Fées Créatives en 2019. C'est toujours avec plaisir que je partage ma passion sur ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer