DIY

Comment réussir la fabrication de son liquide pour cigarette électronique ?

Employée en lieu et place de la cigarette traditionnelle, la cigarette électronique fonctionne avec un élément phare : l’e-liquide. Prioritairement élaborée par les industriels du tabac, l’e-liquide peut être aujourd’hui conçue par toute personne. C’est le principe très populaire du DIY (Do It Yourself). Vous vous demandez comment élaborer votre propre e-liquide DIY adapté à votre manière de vapoter ? En voici la démarche.

Réunir l’équipement de la préparation

Comme tout mélange chimique, la préparation de l’e-liquide demande l’usage de divers outils. C’est alors que pour doser la base, ou faire son e liquide avec des arômes diy, etc., des accessoires spécifiques sont employés. Certains sont indispensables, d’autres facultatifs.

Pour la préparation de votre e-liquide, vous avez nécessairement besoin : des gants en latex et des lunettes de protection, des flacons vides disponibles allant de 10 à 100 ml. Si vous le désirez, vous pouvez vous munir des seringues de remplissage avec des mesures de 5, 20 et 50 ml, des pipettes de transmission de 3 ml et des étiquettes à apposer sur les flacons utilisés afin de mentionner les composants et la date de production.

Bien choisir les ingrédients de base


La réalisation proprement dite de votre e-liquide fait intervenir plusieurs ingrédients à choisir avec soin. Ainsi, un e-liquide se compose :

  • d’une base ;
  • des boosters de nicotine ;
  • d’arômes concentrés ;
  • et d’additifs.

La base est une composante neutre déterminant la sensation et le goût ressentis lors du vapotage. Constituant 80 à 90 % du mélange, elle se compose de deux éléments essentiels : le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG). À défaut de créer votre propre base, vous pouvez opter pour un mélange prêt à l’emploi.

Comme son nom l’indique, le booster de nicotine est aussi un substrat neutre permettant d’ajouter de la nicotine à l’e-liquide. Le volume de nicotine est fonction de votre dépendance à la nicotine. Ainsi, une personne très dépendante devra opter pour 18 mg/ml de nicotine alors qu’une personne à dépendance moyenne ne doit pas dépasser 12 mg/ml de nicotine.

Les arômes concentrés ont pour rôle d’apporter du goût à l’e-liquide. Quatre groupes d’arômes existent : les fruités, les classiques, la menthe et la boisson. Pour un début, il est conseillé d’utiliser un seul arôme par mélange. À l’aide d’un tableau de dosage, vous pourrez doser selon la marque et l’arôme choisis.

Quant aux additifs, ils permettent de rehausser le goût des arômes. L’acide malique à la saveur acidulée, le méthyl lactate à la sensation de menthol frais, le sweetener sucré sont des exemples d’additifs qui donneront du peps à votre préparation.

Suivre les étapes de réalisation de l’e-liquide

La réalisation de votre e-liquide se déroule en 3 étapes majeures. Bien avant, vous devez porter vos gants et vos lunettes de protection afin d’éviter les effets de la nicotine qui est un produit nuisible.

D’abord, vous devez ajouter dans un flacon, la base contenant la dose de propylène glycol et de glycérine végétale souhaitée ainsi que la quantité de booster requise. Secouez fortement le flacon pendant une minute et laissez au repos pendant quelques minutes supplémentaires.

Ensuite, ajoutez quelques gouttes de l’arôme de votre goût. Le tout doit être laissé au repos à l’abri de la lumière pour 48 h à 72 h au moins. C’est l’étape de la maturation où les ingrédients se disposent correctement dans le mélange.

Enfin, vous pouvez ajouter l’additif afin de relever le goût de votre e-liquide. Lorsque l’ensemble est prêt, vous pouvez déguster votre e-liquide DIY.

Montre plus

Ana

J'ai rejoins Les Fées Créatives en 2019. C'est toujours avec plaisir que je partage ma passion sur ce blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer